The Legion in comics

OP
Peter Lyderik

Peter Lyderik

Hyper Active Member
Joined
Oct 17, 2004
Messages
1,455
Reaction score
442
Location
somewhere in the north
Best answers
0
Home Country
Denmark
For La Rafale for example


 

mark wake

Legionnaire
Joined
Jun 12, 2013
Messages
929
Reaction score
622
Location
connecticut
Best answers
0
Home Country
United States
View attachment 5414

(Photo courtesy of Pink Floyd)

This is the local train on Corsica nicknamed La Rafale by legionnaires.
Hhmm. Nothing like the French fighter with the same name! The last trip after the overnight ferry from marseille was in this bloody thing! Then camp raffalli exactly opposite the station was your last stop. Who is it that said we have only just begun! My best to ossie.
 
OP
Peter Lyderik

Peter Lyderik

Hyper Active Member
Joined
Oct 17, 2004
Messages
1,455
Reaction score
442
Location
somewhere in the north
Best answers
0
Home Country
Denmark
Source: Le 30 avril 1863 au Mexique, 62 légionnaires de la 3e compagnie du 1er bataillon du Régiment Etranger sont piégés par 2 000 soldats mexicains dans une hacienda délabrée du village de Camaron sur la route de Vera Cruz. Sous une chaleur de plomb, sans boire ni manger, ces légionnaires repousseront les assauts des Mexicains pendant près de douze heures. Ils ont juré à leur Capitaine de ne pas se rendre. Ils tiendront parole, écrivant ainsi sans le savoir l’histoire de la Légion, Camerone, la défaite devenue une légende.
Sept ans plus tôt, à Lyon, Casimir, un gamin des rues, commet un meurtre en voulant protéger sa mère des violences de son souteneur. Contraint de fuir la ville, il entraine avec lui son meilleur ami Dino qui rêve d’un avenir meilleur. Mais échapper à son destin est un jeu dangereux, et c’est dans les griffes du Maure, un chef de bande tyrannique et pervers, qu’ils se trouveront pris au piège. Un piège mortel dont Casimir devra s’échapper seul, trouvant refuge à Toulon où sa rencontre avec Evariste, un ancien soldat, dandy et joueur invétéré, l’amènera à s’enrôler sous un faux nom dans les rangs d’un corps d’armée à la réputation douteuse : la Légion Etrangère. Mais pour la première fois depuis longtemps dans la vie de Casimir, un rayon de soleil apparait en la personne de Zélie, des immenses yeux verts et un tempérament intraitable, avec qui il envisage une nouvelle vie au-delà de la méditerranée. Sa décision est prise, il va déserter. L’histoire de Casimir commence à peine, il ne sait pas encore qu’il va devenir un héros...
Pour sa première bande dessinée, Jean-André Yerlès, scénariste pour l’audiovisuel, s’associe au flamboyant dessin de Marc-Antoine Boidin pour nous plonger dans une épopée virtuose et romanesque aux sources de la Légion étrangère. Une institution aujourd’hui chargée de symbole et dont la légende s’est écrite dans le sang, au Mexique, lors de la bataille de Camerone de 1863. En 5 volumes, Legio Patria Nostra (« La Légion, notre patrie », devise de la Légion) nous raconte autant cette histoire que le parcours initiatique d’un orphelin des rues qui trouvera sa famille dans la Légion et apprendra parmi eux à devenir un soldat, un guerrier et tout simplement un homme dans la France turbulente du Second empire.

1568954113375.png
 

Most viewed threads of the week

Top